Pour le climat : samedi on manifeste, dimanche on vote !
Un appel d'Antoine Bonduelle, membre du Conseil Economique, Social et Environnemental, responsable associatif et candidat VE

Pour causse de coronavirus, la manif est (hélas) annulée. Ne reste plus qu’à voter pour le climat !

Urgence Climatique : On s’y met tous !

 

La marche du climat a lieu cette année ce samedi 14 mars https://paris.demosphere.net/rv/78233 ou encore https://www.oxfamfrance.org/climat-et-energie/je-marche-pour-le-climat-14-mars-2020/

Citoyens, responsables et membres d’associations, candidats aux élections municipales, sont invités à marcher depuis la Bastille à 14H. Ce sera le cas pour les équipes EELV bien sûr. La crise climatique s’accélère, nous la voyons à la télévision avec ces images dramatiques d’incendies en Australie, de submersion des îles du Pacifique, ou de fonte des glaces aux Pôles. Ici nous avons subi trois canicules l’an passé, l’hiver bat les records de douceur et nos pins ont été envahis de chenilles. En face, ce sont de belles paroles des gouvernants. Selon le Canard Enchaîné, Emmanuel Macron en personne a repoussé d’au moins cinq ans dans la loi sur l’énergie, l’obligation de rénover les « passoires énergétiques » et notamment les locations aux plus modestes, ce qui était pourtant sa promesse.

Pourtant, le niveau municipal et intercommunal est crucial pour plus de la moitié des émissions : en bonne part il s’agit de compétences directes comme la circulation, les équipements publics, la construction neuve de commerces ou d’habitations ; mais c’est aussi au niveau local que les citoyens pensent leurs loisirs et sur consommation, se forment et font les choix essentiels qui vont influer sur leur empreinte carbone.

Quel serait la note « climat » des candidats dans notre ville ?

Les projets d’une centaine de candidats des plus grandes villes françaises ont été passés au crible par le Réseau Action Climat https://reseauactionclimat.org/elections-municipales-decryptage/ sur la base d’une méthode rigoureuse (*) en partant du pacte pour la Transition (**). A Paris, on pourrait en rire si ce n’était lamentable : l’une des seules listes de France à avoir « tout faux » est celle de Rachida Dati, soutenue par Les Républicains (LR), dont les tableaux sont tout en rouge ; à l’inverse et sans surprise, les listes soutenues par EELV ont pris l’ascendant dans le classement.

Mais quelle serait la note des candidats à Villejuif, au Kremlin-Bicêtre, à Ivry ou Gentilly par exemple ? Si nous reprenons la méthode utilisée par le RAC, dix mesures sont considérées. Ces dix mesures essentielles -qui doivent être chiffrées et précisées dans les programmes- sont :

  • La zone à faible émissions et la sortie du diesel et de l’essence
  • Un plan vélo de 30€ par habitant et un réseau express vélo
  • Le renforcement des transports en commun pour doubler leur part modale
  • Un plan massif de rénovation sociale visant des économies avant 2030 notamment pour les ménages modestes
  • Un plan d’action pour devenir Territoire à Energie Positive en se basant sur les énergies renouvelables
  • S’engager sur la restauration collective biologique, locale, équitable et moins carnée
  • Aider à structurer les filières paysannes vers plus de résilience et de qualité via un Projet Alimentaire Territorial
  • Moratoire sur la création et sur l’extension des grandes surfaces commerciales
  • Proscrire les écrans publicitaires dans le Règlement Local de Publicité
  • Appliquer le tri à la source pour les déchets organiques et organiser leur valorisation avec les citoyens
  • Enfin, des malus sont donnés pour les projets climaticides comme les développements de parkings auto, ou à l’inverse d’autres projets favorables au climat.

Ce ne sera pas une surprise, mais la liste Villejuif Ecologie aurait une note très élevée ici, puisque ce programme recoupe quasi-intégralement les propositions de la liste menée par Natalie Gandais.

Mais ce qui est plus notable, c’est que nous retrouvons une part non négligeable de ces mesures « urgentes et essentielle » dans les propositions d’autres listes. Ainsi, une autre liste est menée par une éminente commerçante impliquée dans la transition alimentaire, ou encore un autre candidat est par ailleurs responsable des techniciens impliqués dans la voirie départementale qui se penche enfin sur ces thèmes. Quelle que soit la suite, il sera difficile de reculer sur un plan vélo bien plus résolu, sur une alimentation bio des enfants des écoles par exemple. Et puis, tous sont fiers à Villejuif du réseau de chaleur (conjoint avec Chevilly et L’Hays), basé sur la géothermie, le premier d’Europe pour cette source d’énergie renouvelable. « Le joyau de l’énergie verte », titre le site « 94 Citoyens ».

Reste que certains hésitent à limiter l’usage des autos, comme l’a montré les valses-hésitations du Maire Le Boellec sur la Zone à Faibles Emissions l’an passé, ou sur le tri sélectif, son attaque cntre la géothermie, l’arrachage des arbres au bénéfice des promoteurs, sa fermeture puis sa réouverure de la piste cyclable Nationale 7, mais aussi les positions pour le moins diverses des villes voisines. Là-dessus, pas de doute à avoir : ce qui est anti-social et punitif pour les habitants, c’est de continuer à polluer nos enfants. Dix fois plus de morts par pollution que par accidents de la route, retards scolaires et asthmes… nous n’avons plus d’excuses pour sortir résolument de l’auto, à commencer par une piétonisation des accès aux écoles.

Mais là, je digresse. Le message, c’est : allons tous manifester samedi contre le chaos climatique… et voter Natalie Gandais dimanche.

Antoine Bonduelle

(*) https://reseauactionclimat.org/wp-content/uploads/2020/03/methode-decryptage-des-programmes-municipales.pdf

(**) https://www.pacte-transition.org/

 

 

Exemple d’impact du réchauffement climatique à Villejuif : insectes invasifs place de la Paix.

 

    2 commentaires

  1. Monsieur,

    Nous sommes le collectif des riverains du quartier du Lion d’or/Louise Michel. Nous nous sommes crées face aux méfaits avérés des ondes électromagnétiques émises par les 10 antennes (et bientôt 12) situées sur une seul immeuble au 39 de la rue Louise Michel.

    Nous avons interpellé Monsieur le Maire par 6 ou 7 fois, sans jamais obtenir une seule réponse.

    Nous souhaitons donc aujourd’hui vous interpeller, en tant qu’elu EELV, pour nous accompagner dans notre démarche juridique et sanitaire pour faire respecter les seuils légaux.

    Nous souhaiterions échanger avec vous

    En vous remerciant

    I Gire
    0680184478
    collectifdesriverainsld@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Évènements

Grande percée pour l’écologie en banlieue sud : le tramway T9

Publié le 11 avril 2021
Évènements

Tous ensemble face au virus !

Publié le 27 mars 2021
Évènements

De l’amiante dans la décharge sauvage de La Redoute ! Natalie Gandais répond à l’État

Publié le 10 mars 2021
Évènements

Surprisette : l’élection municipale de Villejuif validée par le Tribunal

Publié le 5 mars 2021
Évènements

Pour le gouvernement, La Redoute doit rester une décharge publique !

Publié le 2 mars 2021
Conseils municipaux

Montée de l’endettement : la droite se réfugie dans la « vérité alternative »

Publié le 4 février 2021