Débats sur la 5G et sur le Règlement intérieur
Conseil municipal du 14 décembre 2020 (4)

Oops ! À 2 jours du Conseil municipal de février, j’ai oublié de finir le compte rendu de décembre ! Deux débats importants pourtant, l’un unanime, l’autre moins.

Le nouveau Règlement intérieur de Villejuif

Le maire présente le nouveau RI, sorte de « constitution municipale », caractérisé par un souci de démocratie dans le Conseil, et organisant (art. 5bis) la possibilité de pétitions d’initiative populaire. Ce n’est pas directement un « referendum d’initiative populaire » : la pétition est soumise au Conseil, qui doit se prononcer sur elle… éventuellement en organisant un referendum local, déjà prévu par la Constitution. https://www.collectivites-locales.gouv.fr/referendum-local

Monsieur Zulke, pour la droite, salue l’effort d’ouverture mais décline la proposition qui y est inscrite de confier la présidence de la commission des finances à l’opposition. De même, d’ailleurs, il avait décliné la proposition qui nous lui avions faite de laisser la moitié des deux pages « Tribunes », dans Villejuif Notre Ville, aux oppositions : ces pages sont donc attribuées aux groupes municipaux à la proportionnelle des élu.e.s.

Sophie Taillé-Polian (Génération.s) fait remarquer qu’il est plus démocratique que le RI adopté en 2014, lequel « contenait déjà des avancées, qui n’avaient pas été appliquées » (et même rapidement abolies par F. le Bohellec http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article909 ). Je fais toutefois remarquer qu’il sera difficile de fixer le seuil de « 10% des habitants de 16 ans » prévu pour les pétitions d’initiative populaire, ce chiffre n’étant pas fourni par les recensements !

Adopté à l’unanimité ! Le voici : RI et commission

 

Le vœu sur la 5G

 

Les vœux sont des demandes adressées par le Conseil municipal à d’autres institutions. C’est le cas du déploiement de la 5G sur Villejuif, qui ne dépend malheureusement pas de la volonté des habitants, mais d’une agence gouvernementale.

La 5G est une nouvelle génération de téléphonie sans fil, à plus haut débit. Nous avions été interpelés l’été dernier par un collectif d’habitants du quartier du Lion d’Or, déjà accablés par la puissance d’un émetteur sur l’immeuble dominant leur quartier, avant même le déploiement de la 5G. Le collectif sait bien que la municipalité n’y peut rien, sauf protester, ce qui est toujours utile, car les opérateurs ne cherchent pas à se brouiller avec la Ville où ils veulent se déployer. Rappelons que Villejuif a encore des trous dans la couverture 4G, largement suffisante pour regarder un film sur son smartphone.

Les critiques contre la 5G sont de deux ordres.

  • Inquiétudes pour la santé. C’est le mobile des habitants du Lion d’Or, qui comptent déjà des personnes électrosensibles. Tout le monde admet que les ondes électromagnétiques (dont la lumière, les UV, les rayons X,  les micro-ondes, celles de la téléphonie, etc) ont « un certain effet » sur la chair, les cerveaux, c’est pourquoi l’Union européenne réglemente la puissance des téléphones portables (qu’on porte contre son oreille), que la wifi est interdite dans les écoles maternelles, etc. Mais, de même que toute la population n’est pas également fragile devant les coups de soleil, tout le monde n’est pas incommodé de façon handicapante par les ondes de la téléphonie. Il y a un gros débat médical et on attend les expertises. Malheureusement, comme d’habitude, on lance les innovations d’abord et on note les dégâts ensuite.
  • Certitudes sur le climat. La 5G est faite pour consommer beaucoup plus de téléphonie mobile, ce qui représente plus d’énergie et va à l’encontre de l’effort pour économiser l’énergie et ainsi, indirectement, protéger le climat. D’où l’hostilité du Haut conseil sur climat et de la Convention citoyenne pour le climat, qu’E. Macron a traité d’ « Amish » alors que c’est lui l’avait convoquée..

 

A cela les « pro-5G » opposent le fameux « on n’arrête pas le progrès » (ben si : on a interdit les OGM, les veau aux hormones, etc) et détaillent tout ce qu’on pourra faire avec la 5G : encore plus de films et de jeux sur son smartphone, encore plus d’objets connectés, et surtout « l’indispensable connexion des entreprises de Villejuif. À cela nous opposons une alternative simple : la fibre optique, dont toute la ville est en train de s’équiper !

On vote. La droite vote largement contre le vœu, sauf Catherine Casel qui a encore des restes écologistes…

 

Adopté ! Le voici : VoeuVillejuif5G14dcembre2020

 

*****

Le compte-rendu du Conseil municipal du 14 décembre 2020 est en 4 parties :

  1. C’est presque fait : l’OPH de Villejuif fusionne avec Opaly 
  2. Le développement soutenable à Villejuif : rapport 2020
  3. L’égalité femmes-hommes à Villejuif : bilan 2020 
  4. Débats sur la 5G et sur le Règlement intérieur

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils municipaux

Le Conseil vote une belle charte de la construction… et la bafoue deux heures plus tard.

Publié le 21 mars 2021
Conseils municipaux

Un budget prudent… et ambitieux, écologiste et solidaire

Publié le 9 février 2021
Conseils municipaux

L’épineuse question du temps de travail des agents

Publié le 5 février 2021
Conseils municipaux

Montée de l’endettement : la droite se réfugie dans la « vérité alternative »

Publié le 4 février 2021
Conseils municipaux

La décharge sauvage des Hautes Bruyères au point mort

Publié le 3 février 2021
Conseils municipaux

L’égalité Femmes/Hommes à Villejuif : Rapport 2020

Publié le 24 décembre 2020